11 novembre

Une commémoration émouvante ce matin à Gironde-sur-Dropt. Nous étions près d'une centaine au Monument aux Morts, à avoir une pensée pour nos soldats disparus.

La présence des Girondais et d'une dizaine d'enfants a été saluée par le maire.


Après les discours officiels, tout le monde était convié à la salle des conférences pour déguster un chocolat chaud, du café et des viennoiseries.

Nous avouons que le succès rencontré était au delà de nos espérances.

Promis, l'année prochaine il y en aura plus !

L’armistice signé le 11 novembre 1918 met un terme aux combats de 14/18, première guerre mondiale. Chaque année, Gironde-sur-Dropt rend hommage à ses disparus.

Nous sommes fiers et heureux d’avoir pu entreprendre la restauration de notre monument aux morts, lieu de recueillement, de respect, et par ce fait mettre à l’honneur nos soldats.

Avant de partir en Algérie dans le cadre de son service militaire, Claude Manseau a vécu ses dernières années ici, à Gironde-sur-Dropt. Apprenti-coiffeur à La Réole, il était le fils d’un soldat mutilé de la guerre de 14-18. Il a perdu la vie avec d’autres soldats dans un hélicoptère abattu par l’ennemi. C’était un mois avant son retour au pays, en 1958. Il avait 22 ans. Il était aimé de tous.

Le 06 novembre 2004, l’aviation ivoirienne bombarde la base française à Bouaké, en Côte d’Ivoire, faisant huit morts et vingt-deux blessés. Philippe Capdeville était parmi eux. Cet Adjudant-chef décoré de la médaille militaire, a été fait chevalier de la légion d’honneur sur le parvis des Invalides à Paris, lors de ces obsèques. Philippe a donné vingt ans de sa vie à son pays, il est mort pour lui.

Quant à « Mousse », nous ne connaissons pas l’origine de ce surnom, ni qui il était mais nous savons une chose : C’est un soldat de plus, tombé durant la guerre. Découvert par hasard lors d’une promenade en bord de Garonne, il repose aujourd’hui en paix au cimetière de Gironde-sur-Dropt.

Se souvenir, c’est honorer chaque femme et chaque homme, morts pour que nous puissions vivre libres.